PHOTOSYNTHETIK

C’est avant tout un moyen, pour Runeda, de révéler ce que l’on peut avoir à l’intérieur de l’enveloppe, l’invisible, les impressions silencieuses, les blessures enfouies. C’est exposer une surface sensible (comme les cicatrices) à la lumière. C’est au-delà de l’instant décisif. C’est mettre en scène, en superposant, une personne qui fait souvent corps avec divers éléments végétaux, minéraux ou picturaux préalablement photographiés puis numérisés. Le résultat final devient une œuvre d’art hybride, une chimère artistique sensible explorant deux versants : l’envie de lumière et la tentation de la noirceur.

  • photosynthetik 1

    ©Photosynthetik 1

  • photosynthetik 2

    ©Photosynthetik 2

  • photosynthetik 3

    ©Photosynthetik 3

  • photosynthetik 4

    ©Photosynthetik 4

  • photosynthetik 5

    ©Photosynthetik 5

  • photosynthetik 6

    ©Photosynthetik 6

  • photosynthetik 7

    ©Photosynthetik 7

  • photosynthetik 8

    ©Photosynthetik 8

  • photosynthetik 9

    ©Photosynthetik 9

  • photosynthetik 10

    ©Photosynthetik 10